Tension élevée ? Arrêtez le sucre, pas le sel
- 0

Quel gâchis invraisemblable !

Demandez à des passants dans la rue ce qu’ils doivent faire en priorité contre l’hypertension. Vous pouvez être sûr qu’ils vous répondront tous, en chœur, qu’il faut « manger moins salé ».

Voilà le résultat de la « communication officielle » de nos autorités depuis des décennies.

Pour quel résultat ?

  • Une croissance vertigineuse du nombre de malades hypertendus – et pour cause, manger « moins salé » ne suffit presque jamais à régler le problème ;
  • Et même la mort prématurée de certains patients qui ont totalement arrêté le sel et se sont retrouvés… en carence de sodium.

Tout cela, alors qu’il existe des moyens naturels extrêmement efficaces pour lutter contre l’hypertension !

Je vous en donne la liste à la fin de cette lettre.

Mais il faut d’abord bien comprendre pourquoi supprimer le sel est généralement inutile… et parfois dangereux !

Le sel : ami ou ennemi ?

Attention, je ne suis pas en train de dire que le sel n’a « rien à se reprocher ».

Comme toute chose dans la nature, il est mauvais d’en avaler en excès.

C’est particulièrement vrai si vos reins ne fonctionnent pas bien, car ce sont eux qui ont la lourde charge de réguler la quantité de sel circulant dans votre organisme.

Si vos reins ne sont pas à 100 % et qu’ils croulent sous un excès de sel, il leur est bien sûr plus difficile de l’éliminer naturellement.

C’est ainsi que certaines personnes sont « hypersensibles » au sel : dès qu’ils en abusent, leur tension augmente. [1] Ce n’est pas la majorité, loin de là, mais ces patients-là voient réellement leur tension s’améliorer lorsqu’ils limitent leur consommation de sel.

L’autre situation où le sel peut vous faire du mal, c’est lorsque vous souffrez d’une maladie auto-immune.

En cas de sclérose en plaque, par exemple, avaler plus de 5 grammes de sel par jour peut multiplier par 4 le nombre de poussées ! [2]

Mais en dehors de ces cas spécifiques, limiter le sel ne doit pas être une obsession.

Le bon sens conseille de s’en tenir à une consommation modérée – soit 5 à 6 grammes par jour, comme le recommande l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé).

Ce qu’il faut à tout prix s’enlever de la tête, c’est qu’il faudrait manger « le moins salé possible »… Car si vous suivez ce conseil… vous pouvez en mourir !

Les régimes pauvres en sel peuvent tuer

Deux études parues dans des revues médicales de référence en 2016 ont provoqué un coup de tonnerre dans le monde médical.

La plus frappante, publiée dans le prestigieux Lancet, a suivi 130 000 personnes issues de près de 50 pays différents. [3]

Les chercheurs ont d’abord confirmé ce qu’on savait déjà : si vous êtes hypertendu ET que vous consommez trop de sel (plus de 10 grammes par jour), vous avez tout intérêt à manger moins salé.

Mais de façon stupéfiante, ils ont découvert qu’il était très dangereux pour le cœur de suivre un régime pauvre en sel.

Les chiffres sont sans appel : un régime trop strict en sel augmente le risque de crise cardiaque de 26 % chez ceux qui ont une tension normale… et de 34 % chez ceux qui sont hypertendus !!

Et ce n’est pas une étude isolée : une autre étude récente menée auprès de patients souffrant d’une maladie cardiaque a confirmé ce risque : un régime pauvre en sel n’est pas loin de doubler le risque d’hospitalisation et de décès ! [4]

Cela n’a rien d’étonnant quand on sait à quel point le sel (sodium) est un minéral fondamental pour le bon fonctionnement de votre cœur, tout comme le magnésium, le calcium et le potassium. [5]

Ce que votre corps réclame, c’est l’ÉQUILIBRE.

Et le déséquilibre de l’alimentation moderne vient moins d’un excès de sel (sodium) que d’un manque dramatique de végétaux (potassium).

La vraie question : mangez-vous assez de potassium ?

C’est prouvé scientifiquement : ce qui compte le plus pour réguler votre tension, c’est un ratio équilibré entre sodium et potassium. [6], [7], [8]

Et rassurez-vous : pour atteindre cet équilibre, il n’y a pas besoin de prendre sa calculette. Il suffit de manger… sainement !

Côté potassium, vous en obtiendrez suffisamment dans votre alimentation si vous faites la part belle aux fruits et légumes.

Les légumes les plus riches en potassium sont les épinards, laitue, salade romaine, chou, chou frisé, tomates, concombres, courgettes, aubergines, citrouilles, carottes, etc. Pour les fruits, ce sont plutôt les oranges, les pommes, les abricots, les fraises et les raisins.

Côté sel, il suffit… d’éviter la malbouffe !

Car l’essentiel du sel que nous avalons vient des plats préparés et des aliments industriels « transformés », qu’il faut de toute façon éviter.

Quant au pain, au fromage et à la charcuterie, bourrés de sel, ce sont aussi des aliments peu recommandables pour la santé, qu’il faut donc déguster seulement comme des « extras ».

En un mot : ne vous préoccupez pas de votre salière, faites plutôt attention à ce que vous mettez dans votre assiette !

Si votre alimentation est saine, riche en légumes et en produits frais, vous pourrez sans aucun problème ajouter du bon sel à vos repas « faits maison ».

Veillez simplement à éviter le sel « industriel » et privilégier le sel naturel, non raffiné, comme le sel de mer ou, mieux encore, le sel rose de l’Himalaya.

Inutile, donc, de faire la guerre du sel. Ce dont vous devez vous méfier comme la peste, c’est plutôt… le sucre !

Moins de sucre : la meilleure protection contre une tension élevée

On ne le dit pas assez, mais réduire votre consommation de sucre et de féculents (glucides) est l’une des meilleures protections contre l’hypertension.

D’abord parce que c’est le meilleur moyen de maigrir – et chaque kilo en moins fait naturellement baisser votre tension. [9]

C’est aussi une façon efficace de vous protéger du diabète… et donc des accidents cardiaques qui vous menacent quand vous avez de l’hypertension.

Car l’alliance de l’hypertension, du diabète et du surpoids est vraiment le « trio fatal » pour votre coeur…

…et limiter les sucres rapides permet de vous protéger de ces trois problèmes en même temps !

Et ce n’est pas tout. Arrêter le sucre a aussi des effets immédiats.

Des études ont montré qu’une réduction de la consommation de boissons sucrées permettait de réduire nettement la tension artérielle. [10]

De même, on sait désormais que le fructose ajouté dans les aliments industriels augmente votre tension artérielle (entre autres dégâts pour votre santé). [11]

Quant aux féculents à indice glycémique élevé, comme le pain et les pommes de terre, il est également urgent de les réduire drastiquement.

Une étude récente de l’Université de Harvard a montré qu’il suffisait de manger plusieurs portions de pommes de terre par semaine pour voir sa tension artérielle augmenter en flèche. [12]

Ceci, alors même que la pomme de terre est par ailleurs riche en potassium… C’est dire à quel point les « mauvais » féculents (pain, pâtes, patates etc.) sont problématiques pour votre tension !

Au contraire, la même étude a montré qu’il suffisait, pour faire baisser la tension, de remplacer une portion de pomme de terre par une portion de légumes.

En voilà une façon simple de réguler sa tension naturellement, sans médicament !

Et ce n’est pas la seule, loin de là !

Activité physique et gestion du stress : les deux autres clés anti-hypertension

Moins de sucre, plus de légumes… si vous ajoutez à cela un peu d’activité physique et une bonne gestion de votre stress, vous êtes quasiment sûr d’éviter à tout jamais les médicaments anti-hypertension !

Et Dieu sait qu’il est préférable d’éviter d’être obligé de prendre ces pilules, comme je vous l’ai expliqué dans une autre lettre.

L’activité physique à elle seule baisse autant la tension qu’un médicament, sans les effets indésirables. [13] Veillez donc à faire vos 10 000 pas par jour et 20 à 30 minutes plus soutenues (vélo, natation, course, etc.) au moins trois fois par semaine.

Votre tension artérielle est également liée au stress et au manque de sommeil. Des exercices simples comme la méditation ou la cohérence cardiaque font des merveilles pour vous apaiser.

Et si vous voulez un « trois en un », je vous conseille de vous mettre au yoga : cette activité ancestrale extraordinaire cumule exercice physique, méditation et exercices respiratoires… et ses effets directs sur le stress, le sommeil et la tension ont été amplement démontrés.

Normalement, avec tout cela, votre tension devrait revenir rapidement à la normale.

Mais si votre tension reste élevée malgré tout, certains compléments alimentaires peuvent vous donner le coup de pouce décisif dont vous avez besoin.

Attention :  avant que je ne vous en donne la liste, n’oubliez jamais que l’alimentation et l’activité physique doivent être votre priorité numéro 1 ! Vous ne pourrez jamais « compenser » de mauvaises habitudes de vie par des pilules, même naturelles !

Des merveilles de la nature pour faire baisser la pression

Voici donc les principaux remèdes naturels contre la tension, tous validés scientifiquement :

  • La vitamine C [14]: au minimum 500 milligrammes par jour, si possible dans l’alimentation ;
  • La vitamine D [15]: 4 000 UI par jour, sans oublier bien sûr l’exposition au soleil, d’autant plus nécessaire que le soleil abaisse votre tension par d’autres moyens que la vitamine D ;
  • Le magnésium [16]: à privilégier dans l’alimentation également (faites des jus de légumes !) ;
  • Les omégas-3, que vous trouvez dans les œufs de poules nourries aux graines de lins, dans les anchois, les harengs et les sardines… et dans des compléments alimentaires, si vous craignez la pollution des poissons [17] ;
  • L’ail, un super-nutriment dont on redécouvre chaque jour les propriétés thérapeutiques extraordinaires (cru, cuit, en poudre purifié ou en complément alimentaire) [18] ;
  • Le Coenzyme Q10 [19], antioxydant naturel puissant, reconnu depuis des décennies pour ses vertus pour le cœur ;
  • La quercétine [20], un micro-nutriment que l’on trouve notamment dans les pelures d’oignons ;
  • L’extrait de feuilles d’olivier [21], 500 à 1000 mg par jour en gélules ou, en infusion, 20 grammes de feuilles d’olivier pour 500 ml d’eau en deux prises dans la journée.

Vous rendez-vous compte de tous ces trésors qui existent dans la nature pour réguler votre tension ?

Et encore, je ne vous ai pas tout dit. Par exemple, manger des myrtilles tous les jours a aussi un effet positif démontré sur votre tension [22].

Tout récemment, des chercheurs ont montré que le jus de cerise permettait de réduire la tension de 7 % ! [23]  Même chose pour le jus de betterave. [24]

Au total, quand on voit le nombre de vitamines, minéraux et compléments alimentaires dont il a été prouvé par A + B qu’ils faisaient baisser la tension sans effets secondaires, on voit l’absurdité de notre système qui pousse des millions de gens à privilégier les médicaments.

Mais que voulez-vous, les produits naturels ont le malheur de rapporter beaucoup moins, mais vraiment beaucoup moins d’argent que les médicaments chimiques !

Bonne santé (naturelle),

Xavier Bazin

0 Comments

Leave a comment